J’AI SUIVI 3 MASTER CLASS, VOICI CE QUE J'EN RETIENS.


L’air techno est au zénith ces temps-ci ! Nous sommes bombardés d’offres pour suivre des cours en ligne, participer à des formations, écouter des conférences, danser au son des concerts : c’est la folie! On trouve quand même de belles choses dans ce bazar virtuel, mais comme un kiosque d’Ali Baba, il faut fouiller pour trouver la bonne affaire. Je me suis donc laissé tenter par les « Master Class », un site américain qui s’annonce depuis déjà plusieurs années proposant des cours offerts par les grands maîtres de différents domaines. Vous avez peut-être vu les annonces des classes de Martin Scorsese, Annie Leibovitch ou Gordon Ramsey ? Je dois avouer que les bandes-annonces sont hyper accrocheuses et m’ont donné assez de frissons pour m’inscrire. C’est la faute au DJ Armin Van Buuren et sa rythmique enivrante qui exalte les pistes de dance que j’ai décidé de m’inscrire. Ou plutôt est-ce grâce à lui? Pourquoi pas! Tant qu’à écouter un film, autant se divertir devant un écran tout en apprenant. Cependant, sous ces annonces bien ficelées, je n’ai pas nécessairement obtenu ce à quoi je m’attendais. Je vous raconte. Tout d’abord, comment ça fonctionne ? Vous achetez une passe pour une année et vous avez accès aux 80 cours en ligne. Tout est là au bout de vos doigts, vous choisissez la classe ou la personnalité qui vous attirent le plus! Vous pouvez arrêter, changer de classe, avancer, reculer, bref vous avez le contrôle. En scrutant le catalogue des cours, j’ai été attiré par la classe d’une jeune femme pétillante du nom de Sarah Blakely. Une personnalité que je ne connaissais pas du tout et qui très rapidement est devenue une révélation pour moi!

En revanche, je ne peux pas dire que j’ai apprécié toutes les classes que j’ai visionnées. Certaines étaient longues et sans intérêts. Bref, il y a de tout pour tout le monde et c'est à vous de trouver chaussure à vos pieds. Par exemple, j’étais super enthousiaste de prendre la Master Class de Steve Martin, le comédien. Et bien je me suis presque endormie dessus…ce n’était pas pour moi. Voici donc les 3 cours que j’ai suivis et qui ont retenu mon attention. 1) La classe de l’entrepreneuse américaine Sarah Blakey 2) La classe du DJ danois Armin Van Buren 3) La classe de la chef californienne Alice Waters

Sarah Blakley; elle est épatante! Mais pourquoi son nom ne me dit rien? Elle est belle, blonde, mère de 4 enfants, créatrice, ingénieuse, pétillante et... plusieurs fois millionnaire! Comment dire? Est-ce réel ou est-ce une célébrité d'Hollywood? Aujourd’hui âgée de 49 ans, elle est la plus jeune femme entrepreneure au monde à avoir fait fortune. Elle fait partie du club des milliardaires, au côté de Bill Gates et bien d’autres dans la liste des tops de « Forbes ». Son produit ? Elle a inventé le sous-vêtement qui ne parait pas sous les pantalons blancs (entre autres!). Sa compagnie : SPANKS (une fessée) est un succès mondial indéniable “qui fesse” comme on dit par chez nous! J’ai adoré cette Master Class! En fait, j’avais l’impression de me faire raconter une histoire biographique avec la personne concernée en face de moi. J’ai appris plein de choses sur la vie avec elle, j’ai pleuré avec elle, j’ai tripé avec elle. Ce que je retiens c'est qu’elle a débuté sa compagnie avec 5000$ en poche, aucune expérience en entreprise, aucun diplôme et personne ne croyait en elle…sauf elle. Elle croit à la loi de l’attraction, elle s’est toujours visualisée créatrice et elle s’est toujours vue assise au show d’Oprah Winfrey pour parler de son produit. Résultat, non seulement elle est allée sur son plateau de télévision, mais Oprah porte ses sous-vêtements, tout comme plusieurs vedettes d’aujourd’hui. J’aurais tellement de choses à vous dire sur elle, mais je m’arrête, car je ne veux pas voler le punch à ceux et celles qui voudraient visionner cette classe! Car ça en vaut la peine!

Armin Van Buuren. Ce joli petit génie du "dance floor" est l’un des DJ les plus payés au monde pour faire tourner ses hits. Vous le connaissez sûrement pour: This is what It feels like, You are ou Sunny Days. Ayant été moi-même DJ durant plusieurs années dans ma vingtaine, j’ai gardé un amour fou pour la musique "dance" et électronique. Ce qui m’a surpris le plus, c’est de voir ce jeune homme marié qui raconte sa journée, va mener son enfant à l’école avant de se diriger dans son studio et composer sa musique de 9 à 5.

Ma seule déception est que j’aurais aimé le voir « live » travailler devant sa table de montage auprès d'un public qui ne souhaite que s'éclater sur un plancher de danse. J’aurais aussi aimé le voir créer une musique avec des équipements plus ordinaires, comme lorsqu’il était plus jeune. Ce qui m’avait accroché est qu’il disait que n’importe qui peut créer de la musique et échantillonner des sons dans la nature, et composer sur un ordinateur portable. Dans son cas, il est le maître du studio avec tout son équipement à la fine pointe. Alice Water quant à elle se retrouve dans la catégorie, je ne connaissais pas et j’ai été bien servie! On plonge dans la cuisine personnelle d’Alice Water, chef du populaire restaurant Chez Panisse en Californie qui existe depuis plus de 45 ans. Elle est dans les pionnières du mouvement « slow cooking » et également connu pour son engagement militant en faveur d'une alimentation biologique et locale. Elle est à l'origine de plusieurs projets d’écoles afin d’enseigner aux jeunes enfants les rudiments de base de la cuisine.

Dans sa Master Class, elle nous apprend à cuisiner, à goûter la nourriture et à reprendre contact avec la nature. Quand elle parle de manger une fraise des bois chaude en juillet, on la sent tout de suite dans notre bouche. On a le goût de cuisiner frais, on a le goût d’aller au marché, elle nous inspire vraiment ! Sa cuisine maison est simple. Lorsqu’un aliment est frais et bon, il n'y a pas besoin de recettes complexes. Il y a tant de monde inspirant sur cette planète! C’est fascinant de constater que tout est possible. Je dois vous dire, en terminant, que les images de toutes les classes que j'ai visionnées sont adorablement bien filmées!

Évidemment, ce n’est pas des cours conventionnels comme un cours d’université. Vous ne pouvez pas écrire dans votre CV que vous avez suivi ces formations non plus! C’est plutôt un survol d’une carrière d’une personne qui vous donne des informations générales de ce qu’ils connaissent et qui partage leurs compétences. Cela vous donnera peut-être l'élan nécessaire pour emboîter le pas dans la direction de vos rêves! Bon visionnement! Une fille.

Featured Posts
Recent Posts